Crédit Immobilier au Portugal : La marche à suivre

Crédit Immobilier au Portugal : La marche à suivre

S’installer dans un pays étranger ramène inévitablement la question du logement et, dans certains cas, à l’achat de ce dernier. Si vous êtes en passe de vous installer au Portugal (ou si l’idée commence à germer dans votre esprit), l’achat d’une maison par financement peut être une option. Dans ce cas, la question du crédit immobilier au Portugal va vite se poser. On vous explique toutes les démarches dans cet article.

S’installer au Portugal : les premiers pas

S’installer dans une nouvelle nation, comme le Portugal, implique de franchir plusieurs étapes. L’une des plus cruciales est l’acquisition d’un logement. Pour nombreux expatriés, l’obtention d’un crédit immobilier au Portugal pourrait être la voie privilégiée. Dans ce guide, nous allons détailler les différentes étapes pour obtenir un crédit immobilier, les conditions qui s’y appliquent, et bien d’autres aspects liés à ce sujet.

crédit immobilier portugal

Le climat économique favorable du Portugal

Le Portugal est actuellement un pays très attractif pour l’immobilier. Un climat économique stable, une demande soutenue et une forte propension des institutions financières locales à soutenir les achats de logement ont tous contribué à dynamiser le marché immobilier portugais. Les conditions favorables ont conduit à une augmentation de l’offre de crédits immobiliers et à une diminution des taux d’intérêt.

Comparer les offres de crédit immobilier

La première étape de votre parcours de crédit immobilier au Portugal consiste à comparer les conditions offertes par différentes banques. La demande de simulations permettra de déterminer le « taux d’effort », une mesure de la proportion que représentent les remboursements de prêt et autres frais associés dans le budget familial. Sur la base de ces informations, les banques vous proposeront une offre de crédit. Il est essentiel de trouver un partenaire qui vous permettra d’obtenir un prêt immobilier pour le Portugal aux conditions qui vous conviennent.

Vous pouvez vous tourner vers une structure de courtiers en crédit immobilier au Portugal.

L’importance de l’estimation du bien immobilier

L’évaluation de la valeur du bien immobilier est une phase cruciale dans le processus d’attribution d’un crédit immobilier. Le montant maximal du crédit que vous pouvez demander dépendra de cette évaluation.

crédit immobilier portugal

Les recommandations de la Banque du Portugal

Les lignes directrices de la Banque du Portugal suggèrent que les institutions financières ne financent que jusqu’à 90% de la valeur du bien immobilier pour une résidence principale ou permanente. Pour les prêts à d’autres fins, le taux de financement maximal est de 80%. Toutefois, une exception à cette règle permet aux banques de financer jusqu’à 100% de la valeur du bien si celui-ci est détenu par la banque elle-même ou s’il fait l’objet d’un contrat de bail.

La durée de l’emprunt

Il existe une limite de durée pour les prêts immobiliers au Portugal. Le prêt peut durer jusqu’à 40 ans, à condition que l’emprunteur n’ait pas plus de 80 ans à la fin du prêt.

Le coût de l’emprunt : le spread

L’un des coûts les plus importants d’un prêt est son spread, une composante du taux d’intérêt du crédit immobilier qui constitue une partie de la marge bénéficiaire de la banque. Ce spread peut varier en fonction de plusieurs facteurs.

Influence de votre relation bancaire sur le spread

La marge bénéficiaire des banques peut varier en fonction des produits associés à votre crédit. Une relation étroite avec votre banque à travers divers produits financiers peut conduire à un spread plus faible. Cependant, il est crucial de prendre en compte tous les coûts liés à votre crédit immobilier.

Comprendre le TAEG et le MTIC

Outre le spread du crédit immobilier, il est essentiel de comprendre d’autres taux, comme le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) et le Montant Total Imputé au Consommateur (MTIC). Ces taux indiquent les coûts réels du crédit immobilier auquel vous allez souscrire.

Choix du taux : fixe ou variable

L’une des décisions cruciales à prendre est le type de taux associé à votre crédit immobilier. Vous pouvez opter pour un taux fixe, un taux variable ou un taux mixte.

Au Portugal, la majorité des crédits immobiliers sont liés à un taux variable, souvent l’Euribor. Cependant, la demande de crédits immobiliers à taux fixe est en augmentation. Si vous optez pour un taux variable, il sera probablement fixé pour une durée de 12 mois ; ainsi, le montant de votre prêt changera une fois par an.

crédit immobilier portugal

Le coût d’un crédit immobilier au Portugal

Acheter un logement au Portugal comporte de nombreux frais associés. Vous devrez payer les frais de dossier pour la demande de prêt, les frais d’enregistrement et les taxes associées. Il est également nécessaire de payer les frais d’évaluation du bien, les frais de transaction, les frais de rédaction et de formalisation de l’acte notarié, et les frais des divers contrats.

Les taxes et frais à prévoir

Outre les dépenses bancaires, vous devrez également payer le droit de timbre sur la transaction immobilière (0,8%), ainsi que sur le crédit, les frais d’enregistrement de l’acte notarié et l’IMT (Impôt Municipal sur les Transmissions Onéreuses de Biens Immobiliers).

Assurances liées au crédit immobilier

L’accès au crédit immobilier au Portugal nécessite la souscription d’assurances associées, généralement exigées par l’entité qui finance l’opération. Vous devrez souscrire à une assurance multirisque et à une assurance vie. L’assurance multirisque couvre les éventuels sinistres que pourrait subir le bien immobilier, tandis que l’assurance vie garantit que le bien ne sera pas perdu en cas de décès ou d’invalidité des titulaires du prêt.

Les documents nécessaires pour l’acte notarié

La signature de l’acte notarié est l’étape finale de l’achat d’un logement au Portugal. Pour cela, vous devrez fournir plusieurs documents, dont vos pièces d’identité, le compromis d’achat/vente du bien, le certificat énergétique et de qualité de l’air intérieur des édifices, le titre de propriété, le registre foncier ou la demande d’inscription au cadastre (Modèle I de l’IMI), la licence d’utilisation, la fiche technique du logement, la certification des infrastructures, la certification toponymique, le paiement du droit de timbre, et le règlement de l’IMT (Impôt Municipal sur les Transmissions Onéreuses de Biens Immobiliers).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compare